Actualités

En TVA comme en amitié, il faut trouver des liens

Publié le : 24/11/2020 24 novembre nov. 11 2020

Les holdings mixtes, qui en plus de leur activité de détention de participations, fournissent à certaines de leurs filiales des prestations de services à titre onéreux, sont partiellement assujettis à la TVA au titre de ces prestations. En principe, la TVA acquittée en amont par une société holding mixte sera déductible uniquement lorsqu’il existe un lien direct et immédiat entre le bien ou le service utilisé et les opérations de la holding soumises à la TVA. En principe, ce droit à déduction n’est pas remis en cause pour les dépenses engagées en prévision de la réalisation d’une opération taxable qui est finalement abandonnée.

Dans un arrêt du 12 novembre 2020 (n° C-42/19, Sonaecom SGPS SA contre Autoridade Tributária e Aduaneira), la Cour de Justice de l’Union Européenne est toutefois venue apporter certaines précisions à ces principes.

Lorsque l’opération initialement envisagée par une société holding est abandonnée, la Cour distingue selon que le bien ou le service, acquis dans cette perspective, n’est tout simplement pas utilisé ou, au contraire, est effectivement utilisé pour des besoins différents de ceux prévus initialement.

Si le bien ou le service n’est pas utilisé, il convient de prendre en compte l’intention initiale de l’assujetti. Inversement, si le service est utilisé pour une opération différente de celle initialement envisagée par l’assujetti, seule cette utilisation effective déterminera la déductibilité de la TVA.

Dans l’arrêt cité plus haut, la société holding avait acquis des services de conseil en vue de l’acquisition de titres dans une société qui aurait bénéficié des services du holding. Elle avait aussi payé à un établissement de crédit des commissions pour la structuration et le montage d’un emprunt obligataire destiné à effectuer d’autres investissements.

Lorsque qu’aucune des opérations envisagées n’a finalement été conclues, les services fournis par le conseil sont devenus inutilisables et le capital procuré par l’émission de l’emprunt a été intégralement prêté à la société mère de la société holding.

En appliquant ce raisonnement, la Cour a jugé que la TVA ayant grevé les services de conseils était au moins partiellement déductible, car les opérations pour lesquelles ces dépenses étaient initialement engagées étaient, elles-mêmes, au moins partiellement soumises à TVA. Les services de l’établissement de crédit ont, au contraire, bien été utilisés pour une opération de prêt, exonérée de TVA. Dans ce dernier cas, l’utilisation effective du service prime sur l’intention initiale de l’assujetti. La Cour en a déduit qu’il existait, dans ce cas, un lien direct et immédiat entre les services acquis et une opération exonérée de TVA, de sorte que la TVA d’amont n’était pas déductible.

Pour justifier de la déduction de la TVA sur les services acquis, les holdings mixtes devront donc être en mesure d’identifier le plus précisément possible les opérations pour lesquelles ces services sont effectivement utilisés, en particulier lorsque l’opération initialement envisagée est abandonnée, et ne pourront pas se contenter de ne retenir que l’intention initiale.

Denis Fontaine - Besset – Associé
d.fontaine-besset@gfd-avocats.com

Arnauld Spiner – Avocat à la Cour
a.spiner@gfd-avocats.com

Historique

<< < 1 2 3 4 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.